Numérique

Le digital 4ème
Révolution
Industrielle

Chanfi MAOULIDA

Expert Numérique

UN MONDE EN PLEINE MUTATION

*Source initiale : Buzz-esanté

UNE RÉVOLUTION NUMÉRIQUE ?

La révolution numérique induit un bouleversement majeur au sein des hôpitaux. Elle transforme l’organisation, la culture hospitalière et le mode de management.  C’est une véritable rupture que sont confrontés les acteurs du monde hospitaliers.

La convergence des filières du bien-être, de la prévention, du soin et du médicament, élargissant ainsi l’écosystème de la santé et de l’hôpital en particulier à des nouveaux entrants : start-up issues du Quantified Self, Big Tech et Big players.

L’hôpital rentre de manière inexorable dans l’économie de la donnée sans être vraiment bien préparé. Car ces nouveaux acteurs savent déjà très bien comment fructifier les données en créant de la valeur.

Plus les hôpitaux apprendront à mieux traiter les données et meilleurs seront les services qu’ils auront à proposer à leurs usagers. C’est un nouveau moyen de réduire les coûts, tout en maintenant la qualité des soins.

Les GAFAMS ont tous développé des plates-formes qui reposent  sur la donnée de santé ou de bien-être : Apple HealthKit, Samsung Digital Health Initiative, Microsoft HealthVault, Google Android Wear… sans oublier Google Fit et bien sûr Nike+.
Apple a  déjà conclu des partenariats avec de très nombreux établissements hospitaliers américains (Mayo Clinic et des dizaines de grands hôpitaux). Nul doute que ces opérateurs sauront exploiter leur maîtrise des flux digitaux pour formater les données de santé, tout comme elles le font déjà avec celles du bien-être.

Grâce au Project Baseline, Google entend déterminer les marqueurs biologiques avant-coureurs des maladies, et ainsi développer la prévention des cancers et maladies cardiovasculaires. Actuellement une IA de Google prédit le risque cardiovasculaire individuel à la simple lecture automatisée d’un fond d’œil.
Google Cloud Healthcare est une nouvelle API dévoilée par Google en mars 2018. Cette API va permettre aux acteurs du secteur de la santé d’agréger des données médicales et de les analyser.

Parmi les projets les plus emblématiques figurent les partenariats qu’IBM Watson Health a récemment mis en place avec le MIT et le Memorial Sloan Kettering Cancer Center dans l’intelligence artificielle.

Chaque semaine pour ne pas dire jour qui passe, nous apporte son lot d’innovations mais l’usage de ces technologies ne sont pas neutre au sein de l’hôpital, la substitution de l’action de l’État par des algorithmes rend caduque l’égalité de traitement entre chaque Français. Le remplacement de nos services publics par un «  État plateforme  » est une vision séduisante mais qui n’est pas sans risque ou perte si on ne reste pas vigilant sur les droits du patient ou de l’usager.

L’hôpital numérique se crée progressivement autour de la connectivité des objets, de la data et de l’intelligence artificielle et incite à des nouvelles approches dans la formation des professionnels de santé via la réalité virtuelle, ou la gamification.

*Source initiale : Dr Antoine POIGNANT